AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Reste Cool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victor Fries
Criminel
avatar
Criminel
Afficher infos
Messages : 4
Points rp : 4
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Reste Cool   Mer 26 Avr - 21:00

• Victor Fries •

« C'est l'ère glaciaire ! »


❧ Document d'identité ☙

     ✕ Nom : Fries.
     ✕ Prénom(s) : Victor.
     ✕ Alias : Mr Freeze.

     ✕ Âge :  30 ans.
    ✕ Date de naissance :  2 Février 1973.
     ✕ Lieu de naissance : Gotham City.
     ✕ Nationalité : Américaine.

     ✕ Taille : 1m78 (1m90 dans son armure).
     ✕ Poids: 75 Kilos (100 avec son armure).

     ✕ Situation : Veuf.
     ✕ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.

     ✕ Métier : Chercheur expert en cryogénie.
     ✕ Alignement : mal.
     ✕ Groupe souhaité : Criminel.
     ✕ Avatar : inscrit ici le personnage, l'acteur, l'artiste qui est présent ou a fait ton avatar.
     

❧ Description ☙



Il convient avant de commencer d'établir un distinguo subtil. L'homme que fut Victor et celui qu'il est aujourd'hui. Si l'enveloppe reste globalement la même (quoique même cette dernière assertion reste discutable) Mr Freeze et Victor Fries n'ont pas grand chose à voir l'un et l'autre.

En tant que scientifique, Victor n'a jamais vraiment payé de mine. Grand mais fluet, sa timidité et sa discrétion était ce qui le caractérisait le plus après de ses collègues, voir même son entourage proche. Grand rêveur, son esprit était essentiellement tourné vers ses recherches auquel il consacrait toute sa vie... En témoignait ses quelques cheveux blonds souvent mal peignés et ses traits fatigués, conséquences de nuits parfois très courtes.
En dehors de ça, difficile d'en dire beaucoup plus sur Victor. Peu bavard, il intériorisait énormément ses sentiments et ses pensées, le faisant parfois passer pour un être un brin étrange voir original. Pour autant nul ne s'était jamais plein de lui, c'était de toute façon bien impossible. On retiendra globalement de Victor qu'il était un scientifique brillant, passionné mais timide, bien incapable de faire du mal ne serait-ce qu'à une mouche.

Mr Freeze est en revanche bien plus inquiétant. Son teint blafard, son épiderme quasiment bleuit, son crane presque dégarni, ses cheveux blanchis et ses inquiétantes lunettes rouges assoient l'aura sinistre que dégage ce colosse artificiel harnaché d'une étrange combinaison...
Physiquement changé par l'incident qui fit de lui Mr Freeze, Victor est désormais incapable de vivre à des températures supérieure à zéro degré, le condamnant en permanence à porter une tenue régulant sa température. Sa voix, modifiée par les filtres de son casque, rajoute encore à cet aspect inquiétant.

Mais la métamorphose ne fut pas seulement d'ordre physique. La passive gentillesse du petit scientifique a fait place à une détermination froide qui ne laisse plus vraiment place aux considérations morales ou à l'altruisme. Prêt à éliminer le moindre obstacle qui se mettrait sur sa route, seul son objectif semble avoir de l'importance au détriment de tout le reste...

Des dires de la plupart des hommes (peu recommandables) qui le côtoient aujourd'hui, c'est un homme cruel et colérique dont la froideur qui l'entoure n'a d'égal que celle de son cœur. Autant de choses qui les surprendraient s'ils savaient quel genre de personne Victor avait pu être il n'y a pas si longtemps...

Mais quoi qu'en dise les autres (ou lui même), il subsiste encore un peu de l'homme que  Victor était autrefois... Et si ces silences ne semblent être qu'une conséquence de son comportement distant et et apathique, il dissimule en réalité une profonde mélancolie... Souvenir de ce qui aurait pu être si les choses en étaient allé autrement.






❧ Capacités ☙


En soi Victor n'est ni spécialement plus fort, ni plus intelligent qu'un humain normal. Il conserves certes son intellect et ses connaissances de chercheur en cryogénie mais ça s'arrête là. Ce qui le rend réellement dangereux, c'est bien sûr sa combinaison, autant aménagée pour la survie que pour le combat. Résistante, bourrée de capteur, c'est un outil précieux... Et fonctionnant en synergie avec son arme la plus redoutable : le canon givrant.

Créé par Victor lui même, cette arme est capable de congeler dans un bloc de glace n'importe quelle cible qu'il vient à viser... Si l'effet Létal de l'arme n'est pas immédiat, une congélation trop longue peut toutefois avoir de lourdes séquelles physiologique.  


❧ Histoire ☙


Un petit chercheur sans histoires... C'est grosso-modo ainsi que l'on se souvient de Victor Fries. Aussi brillant qu'il était timide, il termina quasiment sans peine ses études de chercheur, se spécialisant dans une branche encore peu développée mais pleine d'avenir : la cryogénie.

Porte ouverte vers l'exploration spatiale ou le traitement de maladies particulières, Victor n'eut se cesse d'imaginer de nouvelles applications, travaillant sans relâche sur un prototype de caisson de conservation.
Parvenant à un premier essai concluant, il eut l'occasion de présenter ses recherches lors d'un gala organisé par son entreprise...

- Ce prototype, que j'ai baptisé "tube de cryogénisation" est en mesure de générer une température proche du zéro absolu, permettant de ralentir de manière considérable l'organisme d'une personne et théoriquement, de stopper le développement d'un cancer ou le processus de vieillissement.

L'appareil à de quoi laisser rêveur, d'autant lorsque l'on réussit un tel exploit scientifique... La cryogénisation n'était qu'un rêve, une utopie reléguée à la science-fiction. Victor l'avait rendu réalité...

- Mais docteur, le "patient" ne risque-t'il pas de mourir dans le processus ?

Forcément la choses pouvait laisser septiques... Mais le scientifique connaissait bien son sujet et eu tôt fait de dissiper les premier doutes de la presse.

- Bien sûr que non ! L'organisme est ralenti à l'extrême mais continue à fonctionner suffisamment pour permettre la survie du sujet. Bien sûr, je ne me repose pas que sur le système de cryogénisation en lui même : plusieurs capteurs permettent de surveiller et de stabiliser les fonctions vitales.

Que rajouter de plus ? Certes, l'on avait pas vu l'appareil fonctionner... Mais quand la personne qui vous parle vous répond avec un tel aplomb que rajouter de plus ?
Ce soir Victor avait été convaincant et sa conférence fut un grand succès qui n'avait laissé personne indifférent...

Peu à l'aise avec les mondanités, le chercheur s'apprêtait à rentrer chez lui, en dépit des protestations de son patron... Mais le destin semblait en avoir décider autrement.

- C'était très intéressant votre présentation... Vous avez un certain talent pour vous mettre à la portée des gens. C'est une qualité rare chez les scientifiques... Et très appréciable.

Une femme... Blonde. Belle comme le jour et à même de faire fondre n'importe quel cœur... Même celui du plus grand expert de Cryogénie des Etats-unis.

- Oh... euh... Content que ça vous ait plu miss... euh ?

- Oh ne nous embarrassons pas de tout ça... Appelez moi Nora.

À cet instant Victor venait de sceller son destin. Nora, danseuse de son état, avait enclenché chez Victor un processus qui le mènerait inexorablement à sa chute...

Car tout ne s'arrêta pas à cette unique bribe de discussion. Il se reparlèrent et se revirent encore et encore... Jusqu'à ce que l'improbable se produise. Nora la danseuse étoile et Victor le scientifique timide... Ensembles. Et bientôt mariés.
Dans la vie solitaire qu'il avait toujours connu, cette partie de son existence avait des airs de lumière au bout du tunnel.

Mais le sort semblait s'acharner sur le pauvre Victor...

***********************************************************************************

- Nora... Qu'est ce qui t'arrive ? Tu as l'air éteinte ?

La jeune femme avait fait un étrange malaise quelques jours auparavant... Inquiète elle avait consultée un spécialiste et subis quelques examens. Aujourd'hui le verdict venait de tomber... Fébrilement, elle tendis à Victor ses résultats, les yeux déjà embués.

- C'est... C'est incurable. J'en ai pour moins d'un an d'après le médecin...

Cette nouvelle venait de s'abattre telle une massue sur le crane de Victor... Qu'avait il fait pour mériter une chose pareille ? Qu'avait fait cette pauvre Nora ?!  

- On trouvera une solution ma chérie... Je la trouverai s'il faut !

Elle était la seule chose qui avait eu une réelle importance dans sa vie... Plus encore que son plus gros projet de recherche.
Aidés par leurs moyens suffisamment conséquent, ils consultèrent les meilleurs spécialiste mais une inévitable conclusion tombait à chaque fois : pour traiter cette pathologie la science était en retard. Le temps de trouver un remède il serait trop tard.

Lorsque Nora tomba dans un coma dont elle n'était pas censée ressortir, Victor ne la confia pas à des services hospitaliers. Il avait mis à profit ses derniers mois pour rendre son prototype complètement fonctionnel...
Il s'en servirait pour laisser le temps qu'il faudrait à sa fiancée. C'était ses recherches, son travail, sa machine... Quiconque trouverait quelque chose à redire aurait affaire à lui.

Et malheureusement, quelqu'un eut quelque chose à redire...

***********************************************************************************

- Ce n'est pas possible Fries ! Ce prototype appartient à l'entreprise, vous ne pouvez pas vous en servir à des fins personnelles ! Votre femme doit être confiée à des médecins !

Pour la première fois de sa vie, Victor avait haussé la voix... Et manifesté clairement son mécontentement.

- La médecine ne peut rien pour elle ! Je n'ai pas d'autres solutions ! Construisez un autre prototype ! J'ai propulsé notre entreprise au sommet avec mes recherches ! VOUS ME DEVEZ CA !

Malheureusement, les chefs d'entreprise n'étaient pas des hommes que l'on pouvait raisonner... Dans cette histoire il était question d'argent. Et conserver Nora dans ce prototype leur en ferait perdre... La construction d'un nouveau serait bien trop coûteux.

- C'est assez Fries ! Je vais déconnecter cette machine ! Cette mascarade n'a que trop duré.

- Nooooon !

La tentative d'en venir au main était courageuse... Mais idiote. Victor n'était pas une brute, et sa piètre tentative de corps à corps se solde par une défaite inévitable, son patron l'envoyant valdinguer dans les réserves de solution cryogénisante de sa machine...

Soumis directement à cette substance qui n'était clairement pas conçue pour ça, le corps de Victor commença à changer... Mais pour le moment il n'en pris pas compte. Seule sa rage comptait...
Il se saisit d'une des chaises qui traînait vers lui et l'envoya de toutes ses forces sur son patron... Qui ne s'était pas attendu à une telle riposte.

Il s'écroula tandis que Victor avançait encore péniblement pour aller vérifier la cuve de sa douce... Peu lui importait l'état de son patron qui, de toute façon, était mort. Un coup involontairement bien porté, hémorragie interne... Si Victor était intervenu peut-être aurait il pu le sauver. Il ne l'avait pas fait...

S'enfuyant avec sa machine et sa femme, embarqués à la sauvette dans son automobile à une heure où quasiment tout le monde avait quitté l'entreprise, Il s'exila au fin fond de l'endroit le plus froid de Gotham, se préparant pour sa croisade...

*********************************************************************************

Son corps changé par la substance cryogénique, Victor dut utiliser sa science pour se créer une combinaison en mesure de le garder en vie... Mais ça ne s'était pas arrêté là.

Il le savait, il était trop tard. Il avait renoncé à son travail, presque à son humanité pour sauver celle qu'il aimait. Désormais il irait jusqu'au bout... Et quiconque croiserait sa route en paierait le prix. Relié au même système gelant qui le maintenait en vie, son canon givrant se chargerait d'écarter les gêneurs.

Victor Fries était devenu Mr Freeze pour les voyous qu'il avait engagé pour l'assister dans le vol d'argent ou de matériel destinés à ses recherches... Un être froid et cruel poussé par un but que personne ne comprenait.

S'équipant de son scaphandre et de tout son arsenal, Freeze se préparait pour son premier "gros coup": le vol de la banque de Gotham. Il jeta un dernier regard au dispositif où se trouvait sa bien aimée... Prononçant dans un murmure à peine audible tout en serrant tel un talisman un curieux cercle métallique orné d'un diamant :

- Bientôt Nora... Nous serons réunis...



❧ Introduction ☙


Le sort s'acharnait sur moi... J'avais pu profiter du chaos généré par l'affaire Arkham City pour commettre mes larcins sans être vraiment inquiété et m'imaginait déjà parvenir aisément à mes fins. Mais rien dans ma vie n'avait jamais été un long fleuve tranquille. Rien. À peine avais-je mis Nora en sécurité qu'un nouvel obstacle venait entraver mon entreprise... Une coupure de courant. La pire que l'histoire du monde n'ait jamais connue avec ça... Le tout orchestrée par un clown qui nous prenait pour une bande de marionnette avec lesquelles il pourrait jouer à loisir.

Je n'étais pas un idiot... Des systèmes de secours pour la capsule, j'en avais créé. Les fameuses batteries qui me maintenaient en vie il m'en restait... Mais mes solutions d'urgence n'étaient certainement pas conçus pour durer aussi longtemps et je ne disposait pas d'une réserve infinie de batteries... Si cette histoire venait à trop traîner, je me retrouverai rapidement dans l'impasse. Je devais laisser de côté mes recherches pour sauver Nora et m'occuper de cet imbécile... Dans un premier temps trouver de quoi garantir la survie de mon épouse et la mienne. Ensuite, je débusquerai le sphinx et le contraindrait à cesser cette folie.

- Où en sont nos stocks ?

- Il nous reste encore un peu d'essence pour le groupe électrogène... Mais patron, vous voudriez pas qu'on les utilise un peu pour se chauffer ou s'éclairer ? On gèle là...

Je soulevais la racaille du sol, lui beuglant au visage au travers de filtres de mon casque :

- Silence vermine ! Sa survie m'importe bien plus que votre confort ! Retourne faire ce que tu as à faire... ET QUE JE N'EN ENTENDE PLUS UN SEUL SE PLAINDRE !

Je décrochais mon canon givrant de son support le pointant tour à tour sur tous les brigands qui m'entouraient...

- ... Ou j’abrégerai vos souffrances à ma façon.

La messe avait été dites. Je ne tolérerai aucune insubordination d'aucune sorte... Si j'attrapais qui que ce soit en train de détourner le groupe électrogène de sa fonction première, je mettrai mes menaces à exécution sans aucun remord. Leur vie n'avait de toute façon aucune valeur à mes yeux. Ce n'étaient que des outils que j'embauchais occasionnellement, destinés à m'assister pour des tâches que je n'étais pas en mesure de réaliser seul.

On m'avait renseigné sur la position d'homme travaillant pour Nygma... J'espérais bien les débusquer. En usant des bonnes méthodes, j'arriverai à les faire parler et à mettre la main sur leur employeur. Et lorsque je le tiendrais... Je le congèlerais dans tellement de kilogrammes de glace qu'aucune machine connue ne serait capable de l'en délivrer.



❧ De l'autre côté du miroir ☙


    ✕ Pseudo : Ah ah. Mystère..
    ✕ Fréquence de connexion : 7/7.
    ✕ Comment nous as-tu connu : Dois je encore le préciser ? .

    ✕ Âge :  22 ans.
    ✕ As-tu des suggestions, des remarques  :  Bon forum mais ça manque un peu de toit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Reste Cool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.
» L'avenir dira le reste.
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» Bug avec les helms Casting up 30% Decrease Skill Cool down
» « L'homme est une prison où l'âme reste libre. » ~Victor Hugo~ [Pv~Alicia Von Ludvig]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC : Heroes' Legacy :: Accueil :: Présentations validées-