AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Tobias Cooper ~ Pour l'instauration du paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias Cooper
Ombre
avatar
Ombre
Afficher infos
Messages : 101
Points rp : 50
Date d'inscription : 27/04/2017

MessageSujet: Tobias Cooper ~ Pour l'instauration du paradis   Jeu 27 Avr - 21:26

• Tobias Cooper •

« Ceux qui combattent des monstres doivent faire attention à ne pas en devenir eux-mêmes »


❧ Document d'identité ☙

     ✕ Nom : Cooper (identité actuelle) / Chiba (Naissance).
     ✕ Prénom(s) : Tobias (identité actuelle) / Takeshi (Naissance).
     ✕ Alias : karasu (connu de peu de personnes) / The Crow.

     ✕ Âge :  27 ans en 2001.
     ✕ Date de naissance :  15 Septembre 1974.
     ✕ Lieu de naissance : Une petite ville du Japon qui n'existe plus.
     ✕ Nationalité : Japonaise.

     ✕ Taille : 1m75.
     ✕ Poids: 80 kg.

     ✕ Situation : Célibataire.
     ✕ Orientation sexuelle : hétérosexuel.

     ✕ Métier : Trader.
     ✕ Alignement : Neutre.
     ✕ Groupe souhaité : Ligue.
     ✕ Avatar : Un deviantart de Doi Hansuke.
     

❧ Description ☙



En s’observant dans le miroir,  Tobias voit un homme athlétique. Ses nombreuses années d’entrainement au sein de la ligue ont fait de lui un homme bien bâti mesurant un mètre soixante-quinze et pesant quatre-vingts kilos, avec une musculature présente. Ses cheveux sont fins et assez longs.  Le jeune homme les attache souvent d’ailleurs en une queue de cheval assez haute. Son visage présente un aspect séduisant, bien que distant.  Ses yeux semblent tout voir et tout analyser. On peut voir une profonde intelligence dans ses pupilles marron. Pour autant le plus surprenant se trouve dans son dos : un tatouage. Celui d’un corbeau qui s’envole et qui occupe l’ensemble de ce dernier. Au niveau vestimentaire, tout dépend. En tant que trader couronné de succès, ce dernier porte des costumes de luxe, dans des teintes unies qui s’accordent toujours avec des chemises blanches. Cela s’accompagne bien entendu de chaussures de ville de la même qualité et d’une cravate lorsque cela s’avère nécessaire, mais si ce n’est pas le cas, lui évite de s’en encombrer.

Lorsque ce dernier doit par contre combattre pour la Ligue, l’homme ne présente plus cet aspect avenant. Comme la majeure partie de ses compagnons de la Ligue des Assassins, sa tenue se compose essentiellement de cuir noir, à la fois résistant et lui permettant une grande souplesse. Cette dernière est cependant renforcée par un plastron au niveau du torse et des épaulettes. Les gants comportent également un renforcement métallique au niveau des bras, permettant de trancher des liens entre autre chose. Son visage lui est souvent caché par un masque pour le bas de ce dernier associé à une capuche. Contrairement à beaucoup de ses alliés, lui ne supporte pas de porter la cagoule complète, mais l’effet est le même. Son arme de prédilection est le katana, mais cela ne l’empêche pas d’être également un expert dans beaucoup d’autres formes de combat ou encore d’empoisonnement. Sa formation a fait de lui un cauchemar à venir pour toutes les personnes corrompues de ce monde. Un agent de la mort presque invisible, capable de se déplacer silencieusement et rapidement dans n’importe quel milieu urbain.

Au-delà de cette  introspection physique, son moral semble lui aussi posséder deux facettes. Son lui officiel est une personne polie, courtoise et cultivée. Elle sait échanger sur de nombreux sujets et même plaisanter quelques fois. Une personne agréable et sans excès, mais qui semble ne pas forcément vouloir s’attacher à trop de monde. Les échanges sont toujours cordiaux, mais retenus. Tobias ne semble jamais s’impliquer émotionnellement, gardant un contrôle exemplaire de lui-même quelle que soit la situation.  Un professionnel en toute occasion qui ne laisse rien savoir de sa vie privée.

Quant à son autre facette, le terme d’arme ou d’outil peut parfaitement convenir. Entrainé pendant des années pour devenir un assassin, l’enfant perdu accepta sans que l’on ait besoin de forcer le point de vue de leur dirigeant. Sa vie avait été détruite par des hommes qui ne pensaient qu’à leurs intérêts personnels. Alors le fait de devoir les éliminer pour garantir la paix sur Terre était pour lui une évidence. Lorsqu’il agit sur le terrain, le jeune homme n’est concentré que sur une chose : sa mission. Il n’échange avec les autres que si son travail se fait en équipe et que cela est nécessaire. Sinon lui exécute la tâche demandée et se fond de nouveau dans les ombres.  Il est peu attaché à ses compagnons, mais est par contre d’une très grande loyauté envers ceux qui sont dans son cercle intime. Seule deux personnes sont inattaquables pour lui : Ra’s et Talia. N’importe lequel des deux lui demanderait de se sacrifier pour eux qu’il le ferait. Sa dévotion à la cause est sa plus grande force selon lui.


❧ Capacités ☙



Combat : forgé dans les rangs de la Ligue depuis plus d'une décennie, Tobias est un expert dans un ensemble de sports de combat et d'arts martiaux. Il sait également manier tout un ensemble d'armes, que ce soit de corps-à-corps ou à distance, ainsi que les principaux outils ninjas. Sa préférence va cependant au katana, ainsi qu'à l'arc. Sa forme physique est digne de n'importe quel athlète et ses réflexes sont largement au-dessus de la moyenne. Même s'il ne peut bien sûr pas tenir la comparaison avec des méta-humains.

Déplacement :
Suivant la voie des Ombres, il est un expert en déplacement furtif et en dissimulation. Quand il passe d'un toit à l'autre, rien ne le trahit pour des sens humains, du moins.

Mental et connaissances :
La volonté de Tobias est l'un de ses points forts. Il comprend que les intérêts de la Ligue surpasse les barrières morales, surtout au vu de leurs idéaux. Tobias à de très larges connaissances sur tous les types de poison, ainsi qu'un sens aigu de l'analyse. Enfin, la Ligue a découvert dans les jeunes années de ce dernier parmi eux, qu'il possédait un don pour les finances, d'où son métier actuel de trader.


❧ Histoire ☙



Une ombre. Un outil de mort. L’incarnation du dernier moment de vie. Voilà ce qu’est Tobias aujourd’hui. Voilà ce qu’il a quasiment toujours été. Voilà ce qu’il serait toujours.

L’histoire de Tobias commence par une froide nuit automnale au Japon. Une nuit sans Lune et couverte de nuages. Sans les lumières de l’hôpital, il aurait été impossible d’assister à la naissance de l’enfant. A croire que le monde avait déjà compris que la vie de cet homme se déroulerait dans les ténèbres. Pourtant hormis ce signe précurseur, rien ne semblait indiquer un tel destin. Tobias était né de deux parents aimants, qui semblaient prêts à l’accueillir au sein de leur famille. Il eut des premières années heureuses, même s’il ne s’en rappelle pas. Des journées qui se partageaient entre l’amour de ses parents et la découverte du monde. Un monde idyllique qui dura jusqu’à ses sept ans. Le temps d’une parfaite innocence, d’une enfance merveilleuse. La dose de lumière nécessaire à la création d’une ombre. Puisque cela est bien connu, l’un n’existe pas sans l’autre.

Le déclencheur du changement aurait pu avoir de multiples apparences, et de très diverses raisons. La mort savait toujours être inventive en ce qui concernait le fait de faire disparaitre des gens. Changeant sans cesse ses scénarios pour ne pas avoir à s’ennuyer. Dans le pays du soleil levant, le drame décida de prendre forme humaine, et plus précisément celle d’un Yakuza. La famille si parfaite ne vivait pas que de bonheur, mais ça le jeune garçon était trop petit pour le comprendre. Dans le quartier où la famille habitait, il fallait payer pour être protégé. Protégé de quoi ? Tout simplement de la fureur des hommes qui avaient décidé de former une mafia pour régner sur la ville. Des luttes de pouvoir entre différents clans et même des luttes intestines pour le pouvoir. Si les deux parents avaient pu jusque-là payer, l’augmentation continuelle du coût de cette protection finit par rendre cela impossible. Après plusieurs menaces, un homme habillé en costume traditionnel mais cachant son visage avec des lunettes de soleil était venu et avait fait payer au couple un nouveau prix : celui du sang.

La vision d’horreur du meurtre de ses parents avaient fait hurler le garçon, et le « protecteur » se rendant compte qu’il restait un témoin était décidé à l’éliminer. L’enfant chercha à fuir, passant par l’escalier de secours, un vieil ensemble relativement peu solide et monta jusqu’au toit. Il se savait suivi et chercha du regard quelque chose pouvant l’aider. Une vieille barre en fer rouillée se trouvait là, sans doute ce qui devait à un moment servir de support pour une antenne de télévision. Il s’en empara et attendit son poursuivant, le frappant dans une charge quand ce dernier apparut au sommet de l’échelle. Le yakuza, surpris, lâcha l’échelle et tomba à la renverse, dans la rue plusieurs mètres en contrebas.

Choqué par son propre geste, l’enfant emporta de maigres affaires et partit dans les rues. Il y vécut en survivant pendant plusieurs années. Ses seules connaissances venaient de différents vols qu’il dut faire pour survivre et se renseigner sur le monde. C’est dans des journaux qu’il apprit le plus de la cruauté des hommes et du fait qu’ils étaient irrécupérables. Particulièrement les yakuzas. Les hommes qui avaient détruit son monde. Sa vie était misérable et le jeune homme en vint à oublier son premier prénom et tout lien avec les êtres humains. Tout du moins tout lien normal. La seule chose qui lui fit garder un semblant d’esprit, ce fut l’apprivoisement d’un corbeau. L’oiseau était venu une fois tenter de récupérer des miettes de son maigre repas, alors que l’enfant le finissait et celui-ci lui en avait donné. Depuis le volatile était venu régulièrement. Cette histoire allait aussi en partie définir une de ses habitudes plus tard et son surnom. Tout comme le nom qu’il conserva durant plusieurs années : Karasu. Le Corbeau, en Japonais.

Les années de survie semblèrent sans fin. Karasu ignora combien de temps il vécut dans cet environnement misérable, mais une rencontre changea tout : celle d’un homme. Un ninja. Comme dans les histoires fantastiques sur le Japon ancien que ses parents lui lisaient alors que le garçon était un tout jeune enfant. Intrigué par sa présence, l’adolescent qui physiquement donnait l’air d’avoir douze ou treize ans avait suivi les cris d’un homme semblant complètement apeuré et regardant tout autour de lui, cherchant une menace. Seulement, il ne put rien faire, cette dernière sortant de l’ombre pour le faire passer de vie à trépas. L’individu poursuivi était un criminel plus que connu mais que personne ne pouvait punir, dans un endroit aussi corrompu que la ville où Tobias vivait.

Alors que le combattant furtif allait repartir, il remarqua la présence du garçon qui semblait à la fois intrigué et souriant. Comme si la mort de cette personne était une chose de bien. Cet état d’esprit intrigua le ninja qui emmena le garçon. Ce dernier bien que restant muet comme une tombe accepta de suivre cet inconnu qui semblait suivre la voie du vent. C’est ainsi qu’après une enfance de lumière et une adolescence dans un monde flou et gris, Karasu trouva une nouvelle vie dans la voie des ombres.

Le ninja l’emmena avec lui à travers une partie du monde jusqu’à un temple reculé dans les montagnes. Le QG de la Ligue des Assassins. L’enfant fut testé, et face au potentiel présent, le leader de ce corps, Ra’s Al Ghul décida que cette recrue pouvait être formée. C’est ainsi que pendant dix ans, Karasu suivit la pensée de cette personne charismatique. Lorsque le monde est trop empoisonné par la corruption, il fallait absolument l’en purifier, par la force si nécessaire. Seule une action de grande envergure pouvait réfréner les mauvais instincts de l’humanité, de la même manière qu’il fallait amputer un membre atteint de la gangrène pour préserver le reste du corps.

Ces dix années virent également l’adolescent perdu devenir un combattant accompli. Formé dans les différents arts martiaux, pouvant combattre aussi bien une épée à la main, au corps à corps ou bien à distance à l’aide d’un arc ou d’armes de jet, celui qui n’était plus rien devint une ombre mortelle, prêt à obéir à n’importe quel ordre de son maitre. On le forma également à la connaissance de différentes langues et à la gestion d’argent sur les marchés financiers. Contrairement à d’autres, il laissa une signature dans ses actions : laisser une plume de corbeau dans le sang de ses victimes, ce qui lui valut le surnom de The Crow. A 24 ans, Ra’s décida de laisser la direction d’un groupe de combattants de la ligue à ce dernier pour nettoyer une ville de la corruption qui la rongeait complètement de l’intérieur.

Cette ville, c’était celle de son enfance et le corbeau s’exécuta. Avec l’aide de ses frères d’armes, il fit disparaitre tous les yakuzas et autres personnes corrompues de la ville, soit par des meurtres ciblés, soit par des explosions de lieu stratégiques si les victimes étaient rassemblées. Le seul point commun entre tout cela mais que la police ne releva pas, ce fut des plumes de corbeau présentes dans les décombres des endroits ou sur les lieux du crime. Après ce succès, le ninja intervint dans plusieurs endroits du monde pour assurer que le monde se purifiait de la corruption. Cela dura deux ans. Jusqu’à il y a quelques semaines. Talia Al Ghul, la fille de leur dirigeant l’avait appelé. Une nouvelle mission se profilait pour lui.

Une nouvelle ville : Gotham. On la qualifiait de la ville la plus dangereuse de l’Amérique. Un taux de criminalité absolument sans précédent. En comparaison son ancienne ville de naissance passait à peine pour un amusement. L’objectif était assez simple. La ligue des Assassins avait pour projet de nettoyer cette ville. Mais pour cela elle devait réussir à s’introduire au fur et à mesure dans les différentes sphères de celle-ci. On lui demandait de faire partie des effectifs dépêchés sur place afin de commencer leur mission.

C’est ainsi qu’il obtint un nom : Tobias Cooper, et une vie. Il était une personne qui commençait à se faire connaitre dans le domaine de la bourse. Son nom, des photos et des articles ainsi qu’une société fictive avait été créé pour lui dresser son histoire. Il était un self-made-man comme les aimait tant les Américains. Un jeune homme qui à force de se concentrer sur son travail avait réussi à gagner de l’argent en sachant prendre des risques. Officiellement, il espérait pouvoir aider à redresser Gotham par une aide financière.  Officieusement, il devait commencer à éliminer les hommes pourris de cette ville, et il y en avait tant que cela lui prendrait sans doute du temps. Repérer les faiblesses de ce monstre qu’était Gotham ne serait pas simple. Surtout sans se faire découvrir par le « héros » déguisé en chauve-souris. Mais Tobias, puisque c’était son nouveau prénom était bien décidé à réussir. Il ne serait de toute façon pas seul, puisque la tête de démon et sa fille étaient également bien décidés à s’intégrer dans Gotham, d’une manière ou d’une autre


❧ Introduction ☙



Une nouvelle ville. Une nouvelle mission. Tobias se demandait pour combien de temps il allait se retrouver dans ce nouvel endroit cette fois-ci. Combien de temps il passerait en dehors de sa demeure qui était pour lui la ville de Eth Alth'Eban. La ville des assassins fondée par Ra’s Al Ghul en personne. Cependant le temps importait peu, puisque ce qui était nécessaire se trouvait être la réussite de leur mission. Une chose était sûre en tous les cas : cela serait long. Pourquoi cette évidence lui venait-elle à l’esprit ? Tout simplement parce que c’était la première fois que leurs leaders décidaient que certains d’entre eux devaient avoir une couverture officielle pour s’intégrer à la société de Gotham.  Un second indice était le fait que la tête de Démon elle-même et sa fille Talia se rendaient eux-mêmes sur place pour mener à bien leurs opérations.

Le discours de Talia devant leurs troupes lui donna ainsi la réponse : Gotham City. La ville la plus dangereuse d’Amérique. Le taux de criminalité de cette ville était si élevée que les gangsters  représentaient une bonne partie de la population et que la prison de Blackgate explosait des records d’occupation, tout comme l’Asile d’Arkham. Les vols, meurtres et autres agressions en tout genre étaient monnaie courante.  Deux grandes familles mafieuses semblaient se disputer le territoire. Celle des Maroni et celle des Falcone. Sans parler des personnes plus ou moins atteintes psychiquement qui se trouvaient vivre là.

La dernière histoire en date d’ailleurs était intrigante : un tueur qui ne frappait qu’aux dates de divers évènements dans le calendrier américain. Cela avait commencé lors de la fête d’Halloween de l’année 2000. Depuis les cadavres s’étaient multipliés à chaque nouvel évènement. Si cette histoire n’était pas une nouvelle preuve de la nécessité de faire disparaitre cette ville, qu’est ce qui le serait ? Seulement en attendant de commencer à agir activement, il y avait une première priorité : repérer les lieux dans la ville.

C’est ainsi que Tobias se prépara dans ses quartiers, revêtant sa tenue de combat et s’équipant de ses différentes armes et outils. Une fois paré, il sortit de la base servant de QG à la ligue dans la ville de Gotham et rejoignit les rues et ruelles obscurcies par la présence des immeubles et de la nuit. Très vite, le ninja utilisa son grappin afin de rejoindre le sommet de l’un des bâtiments. Se trouver en hauteur était toujours le meilleur moyen pour observer les choses. Ce soir son objectif était de se familiariser avec son environnement et ses futurs ennemis potentiels. La ville se trouvait posséder différents quartiers dont l’apparence pouvait se modifier assez radicalement entre l’un et l’autre. Les points d’observation en hauteur cependant ne manquaient pas pour quelqu’un comme lui.

Une première chose le frappa assez rapidement. Malgré l’heure encore peu avancée dans la nuit, à peine 22h30, personne ne semblait sortir de chez soi là où il se trouvait. Du moins personne étant animé de bonnes intentions. Son chemin avait en effet déjà croisé des voyous divers et variés. Certains assez musclés, d’autres au contraire qui ne semblaient être que des petites frappes. La plupart des armes se trouvaient être des battes, des barres de fer ou encore des tessons de bouteilles mais une partie de ces criminels semblaient posséder des armes à feu. S’il venait à devoir lutter contre eux à un moment où un autre, sa première action serait sans doute de devoir les désarmer avant d’engager le combat au corps-à-corps. Cet endroit ne manquait décidément pas de vermine à éliminer. La ligue allait en avoir du travail pour éradiquer le mal présent en ces lieux, c’était certain.

Le corbeau fut sorti de ses réflexions par le bruit d’une sirène de police. Tiens, il allait y avoir de l’action apparemment. Intrigué et souhaitant voir les méthodes des forces de l’ordre, l’assassin se mit en route, passant rapidement d’un toit à un autre soit par des sauts contrôlés, soit grâce à son grappin. Filant telle une ombre, il ne tarda pas à arriver sur les lieux, se postant sur une gargouille pour regarder la scène. Les flics se trouvaient confrontés à une petite bande tentant un braquage de banque. Les coups de feu s’échangèrent d’un côté comme de l’autre, jusqu’à ce que certains des policiers tombent de plusieurs balles dans le dos. Les autres ne dirent rien et se contentèrent de récupérer une partie de la somme dérobée. Des hommes corrompus qui n’avaient pas hésité à tuer certains de leurs camarades pour de l’argent. Les enflures. Après on s’étonnait du taux de criminalité, mais si même les personnes censées protéger les citoyens se comportaient comme des voyous, cela n’avait rien d’étonnant. Les trois hommes restant laissèrent donc partir leurs complices et se rendaient vers leur véhicule sereinement, nullement dérangés de ce qu’il venait de faire. Cependant ils ignoraient que leur vie allait prendre fin.

L’assassin sortit son katana et exécuta ensuite un plongeon, atterrissant lame en première sur l’un des trois hommes qui finit complètement transpercé. Son cri de douleur alerta les deux autres qui se retournèrent. Ils le regardèrent bizarrement, ne s’attendant pas manifestement à son apparition, mais se reprirent tout de même.

- Qui es-tu enfoiré ?!

Nul besoin de répondre à leur question. Après tout, ce ne serait plus que des cadavres d’ici peu de temps donc son nom leur importerait peu.  A la place le combattant se dirigea vers le premier des deux et frappa violemment de la paume son plexus solaire, lui coupant le souffle. Son collègue sortit son arme de service et visa mais un éclat argenté passa près de sa main et un shuriken finissant dans l’arme la fit tomber. La suite s’enchaina très rapidement. Un coup de poing pour faire tomber le flic qui avait perdu son souffle au sol puis un saut latéral  vrillé afin de frapper du poing  l’homme de loi qui encore une fois cherchait à récupérer son arme. Revenir avec une série de flips sur la première victime et sauter par-dessus elle afin de s’en servir comme bouclier humain contre les balles qui fusèrent. Tout en tenant le corps, foncer sur l’ennemi restant et le laisser être écraser par le poids mort du cadavre de son acolyte avant de récupérer son katana et de trancher le bras au niveau du poignet tenant l’arme de poing afin d’éliminer cette menace avant de transpercer le cœur.

Pas une blessure ni même une trace de sang à déplorer de son côté, et présence de trois cadavres de l’autre. La ville se porterait mieux sans ces individus, n’en déplaise à leurs familles. Tobias ramassa le shuriken, nettoya ses armes et les rangea avant de sortir de l’une des poches de sa tenue trois plumes de corbeau qu’il laissa là, dans le sang de chacune des victimes. Puis il utilisa son grappin et disparut dans la nuit, comme l’ombre qu’il était.

Le reste de sa nuit se passa en observation, sans aucune autre intervention et il repartit au QG de la ligue avant l’arrivée du petit matin. Le ninja en connaissait assez maintenant sur les principaux points de la ville pour se repérer sans trop de mal. De toute manière, vu que leur mission allait sans doute prendre du temps, lui aurait le temps de l’explorer de fond en comble. Le lendemain, il utiliserait les journaux pour en savoir plus sur cette histoire de Holiday. Les enquêtes lui avaient toujours plus. Qui sait, peut-être arriverait-il à trouver le coupable. Les défis étaient la meilleure manière de prouver sa force et méritaient donc d’être relevés.


❧ De l'autre côté du miroir ☙


    ✕ Pseudo : Jonathan.
    ✕ Fréquence de connexion : 3/7.
    ✕ Comment nous as-tu connu : Par la féline de ce forum .

    ✕ Âge :  28.
    ✕ As-tu des suggestions, des remarques  :  Pas encore non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tobias Cooper ~ Pour l'instauration du paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Daniella Cooper • Un mari pour le chic, un amant pour le choc et un vieux pour le chèque.
» Au paradis du poème
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC : Heroes' Legacy :: Accueil :: Présentations validées-