AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I don't talk fish. - Aquaman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Curry
Justicier
avatar
Justicier
Afficher infos
Messages : 27
Points rp : 5
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 41
Autres informations : ♕ Prez :I don't talk fish.
♕ Carnet : Relationships
♕ Liens RP : Aventures


MessageSujet: I don't talk fish. - Aquaman   Lun 22 Mai - 21:48
Arthur Curry
« Un Roi est un Roi dans les moindres recoins de son royaume…
Et quand il ne se trouve pas au sein de son royaume ? Il demeure un Roi  »

⚓ Document d'identité ⚓

Nom : Curry
Prénom : Arthur
Alias : Aquaman

Âge : 27 ans
Date de naissance : 29 Janvier 1976
Lieu de naissance : Amnesty Bay, Maine
Nationalité : Américano-Atlante

Taille : 1,85 m
Poids : 147 kg (je ne suis pas obèse, j’ai une autre constitution physique et je suis musclé)

Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Métier : Aucun en particulier, je ne suis payé pour rien.
Occupation : Justicier à plein temps ?
Groupe : Justicier

Particularités : Hybride atlante, capable de respirer sous l’eau, communiquer télépathiquement avec les animaux et les créatures aquatiques ou amphibiens. Force surhumaine, sens accrus, nage rapide, grande vitesse, stratège… La liste est longue mais ce ne sont pas vraiment des particularités, la plupart sont des caractéristiques raciales. Je pense que mon métissage, mon trident et ma tenue sont mes principales particularités. Je suis également l’un des rares justiciers qui ne couvre pas son visage… À quoi bon, après tout ?

Armes : Trident de Neptune
⚓ Comment est-il physiquement ? ⚓

Beau, grand, blond, musclé et sérieux.
C’est la première impression qu’il donne, en général. Arthur est un homme plutôt grand et est taillé comme un athlète. Son dos et ses épaules sont larges, il a des mains fortes mais qui peuvent transmettre une douceur insoupçonnée et des bras et des jambes puissants, longs et habiles. Ce vingtenaire n’a pas un pet de graisse, en effet, mais il n’est pas du genre à s’exhiber – du moins, pas délibérément : il attire l’attention car il ne manque pas de charisme. Il a conscience de sa beauté mais il n’y prête pas tellement attention, il n’en use pas comme d’autres le feraient. Il n’a pas de tatouages ni de cicatrices significatives – il en a quelques unes, malgré sa régénération rapide mais rien de bien important.

Outre sa musculature imposante et sa taille, la première chose que nous voyons demeure sa chevelure. Il est blond, comme tant d’autres américains et ressemblerait presque au stéréotype du beau gosse de plage, en soi. Teint légèrement hâlé, yeux d’un profond turquoise, généralement bien rasé, fier et confiant. Il est jeune, certes, mais le fait qu’il ne soit pas très souriant et qu’il ait souvent les sourcils froncés le vieillissent. C’est un jeune homme certainement trop sérieux, notamment quand ça concerne sa labeur en tant que justicier et pseudo-représentant d’Atlantis. Il lui arrive de passer plusieurs jours sans se raser et ne prend pas tellement soin de son apparence, pendant ces temps-là : surtout s’il ne sort pas de chez lui. Mais, en dehors de ces petites périodes en ermite, Arthur soigne son image. Il a une coupe irrégulière et pas trop courte – il se la fait lui-même depuis que son père est mort puisqu’il n’est pas trop en mesure de visiter le coiffeur, à cause de sa nature.

D’ailleurs, concernant cette dernière, M. Curry a hérité de la constitution atlante, rendant son corps très résistant, plus lourd, dense et agile que celui des humains, l’adaptant à la fois pour la vie dans la surface et dans les tréfonds de l’océan. Au premier regard, on ne saurait pas qu’il n’est pas entièrement humain. Il a l’air normal et il aurait aimé en profiter mais… la société en a voulu autrement.

Parlons chiffons – il faut bien, hélas.
Arthur n’est pas un grand fan de la mode, c’est pourquoi il ne porte que ce qui lui plaît et qui lui semble confortable. Il peut très bien porter un jean et un simple t-shirt quand il n’enfile pas sa tenue d’Aquaman comme se promener à calbut ou totalement à poil. Il apprécie les sweaters et les vêtement un peu larges parce qu’ils le laisse se mouvoir comme bon lui semble. Il n’apprécie pas le fait de devoir porter des chaussures donc, s’il peut s’en passer, il le fera. Il n’accoutume pas à porter trop d’accessoires, en général, outre son arme, des gants et la ceinture de sa tenue – qui, en fait, est une armure atlante, ayant appartenu à l’un de ses ancêtres.

⚓ Comment est-il psychologiquement ? ⚓

Comment est-il, mentalement parlant ?
Arthur est quelqu’un de difficile à cerner - il n’y a pas d’autres mots. C’est un individu qui vous inspire confiance et dont la présence et le charisme nous donnent un grand sentiment de sécurité – ou d’insécurité et danger, s’il ne vous apprécie pas. Il a un caractère digne d’un monarque ou d’un père, aussi strict et dur que son physique, quand nous ne le connaissons pas mais, quand vous faites tomber le masque, c’est quelqu’un de plutôt doux et attentionné. Il est formel, acharné, têtu et orgueilleux mais fidèle et loyal – si bien à ses principes comme à ses proches. Il est très protecteur et ferait tout ce qui est dans son pouvoir pour aider ceux qu’il apprécie ou pour faire Justice. Et, surtout, c’est quelqu’un qui n’accorde pas sa confiance à n’importe qui et qui est toujours sceptique, qui remet tout en question – sans pour autant le dire. Il supporte mal le fait de recevoir des ordres de qui que ce soit et a tendance à prendre des initiatives.

Malgré son côté vindicatif et très rancunier, l’hybride est quelqu’un de posé et réfléchi. Encore est-il, il ne demeure pas moins un stratège et pourrions même le qualifier de tordu et rusé. Il est très impliqué dans tout ce qu’il fait, que ce soit aider autrui ou protéger les océans et il a toutes les qualités d’un chef tout en sachant se faire apprécier. Poli, voire même courtois, il est aussi bon orateur que combattant – même si, en soi, il n’est pas très bavard. S’il n’aime pas quelqu’un ou quelque chose, vous le saurez très rapidement mais… s’il aime quelque chose, vous aurez un peu plus de mal à le comprendre car il est plutôt réservé, distant, prudent et froid quand il n’est pas à l’aise ou parmi ses proches – amis et famille. De plus, c’est quelqu’un sait garder et qui emportera tout ce qu’on lui confiera jusqu’à la tombe.

Quand il était plus jeune, Arthur était plus belliqueux que maintenant mais, malgré le fait qu’il tienne très à cœur ses histoires de vengeance – mais, nous devons bien avouer qu’il est plutôt lunatique et imprévisible. Il y a des jours et des situations où il a plus de tolérance que d’autres. Il lui arrive être assez grognon – surtout au réveil ou quand il picole. S’il est contrarié ou frustré, il peut être ingérable c’est pourquoi il cherche à s’isoler dès que quelque chose ne lui plaît pas au lieu de se prendre la tête avec les gens – du moins, ceux qu’il aime parce qu’il risque de refaire le portrait aux autres ou les ignorer s’il estime qu’ils ne valent pas la peine . Il est loin d’être pudique mais… à défaut de pouvoir le choquer facilement, on peut le voir rougir et/ou détourner le regard, se racler la gorge ou couvrir son visage si une situation gênante se présente. Il ne demeure pas moins un homme et, une fois en confiance (ou bourré), il peut se montrer très joueur et pervers.

Ainsi, il a une certaine expérience avec les femmes mais tente de s’en tenir à des relations platoniques ou ne rien en avoir du tout à moins qu’il éprouve des sentiments très forts envers la personne en question parce qu’il trouve les relations de couple trop problématiques – c’est le genre de gars qui apprécie son célibat parce qu’il peut faire tout ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut, il n’a pas de problèmes de mobilité, ni d’obligations ou contraintes familiales, etc. Il a appris à apprécier ce qu’autrefois il méprisait.

Contrairement à nombreux justiciers, puisque son identité est déjà connue, pour ainsi dire, il n’éprouve pas le besoin de couvrir son visage – porter un masque ou autres. Son caractère est déjà un obstacle suffisant pour cacher ses propres faiblesses.

Il y a tant de choses qu’on pourrait dire sur lui mais…
Vous devrez tenter de le connaître si vous voulez en savoir plus !

⚓ Quelles sont ses capacités et maîtrises ? ⚓

Pouvoirs & Caractéristiques

Les Atlantes sont une branche de l'humanité biologiquement adaptée à un environnement sous-marin. C’est pourquoi ils peuvent respirer sous l'eau et survivre aux hautes pressions présentes dans les fonds océaniques. Cependant, ils ne peuvent survivre que peu de temps hors de l'eau. Un Atlante normal possède une force, une vitesse, une endurance ainsi qu'une résistance surhumaines, à cause des fortes contraintes de pression dans le milieu subaquatique. De ce fait, bien que la plupart des individus possèdent ces caractéristiques, le sang royal d'Arthur fait de lui un Super-Atlante ainsi qu'un surhomme, mettant à sa disposition des capacités physiques beaucoup plus impressionnantes que celles d’un Atlante moyen.
Amphibie : Arthur peut respirer sous et hors de l'eau. De mêmes, il peut demeurer immergé indéfiniment sans avoir à en subir les conséquences et peut survivre dans la surface, contrairement aux Atlantes normalement constitués.


Sens améliorés : Ses yeux semblent capables de voir jusqu'à 6 000 fathoms de distance – environ 10 973 mètres, sous l’eau, là où la lumière ne perce plus. Il est complètement nyctalope, si bien dans comme hors de l’eau. De plus, il possède une ouïe et un odorat très supérieurs à ceux des humains, lui permettant de sentir et d’entendre à des kilomètres, bien que son ouïe ne puisse rivaliser avec celle de Superman, dans l’eau, il est capable de se mouvoir par écholocalisation et de percevoir les appels d’autres créatures à l’autre bout de l’océan. Il perçoit des ultrasons d’un seuil très significatif.

Force et endurance surhumaine : La plupart des obstacles, qu’ils soient faits de bois, de métal ou de béton, ne lui opposent aucune résistance – seul le métal renforcé est capables de le ralentir pour une durée indéterminée et, croyez-moi, il finira par trouver le moyen de s’en tirer. De plus, bien que sa force ne soit pas comparable à celle de Superman ou de Wonder Woman mais on pourrait très bien la qualifier d’herculéenne puisqu’il peut très bien soulever des bateaux et des plate-formes pétrolières, entre autres – qui peuvent faire plusieurs milliers de tonnes. Par ailleurs, il est capable de se propulser aussi fort que ses sauts de longue portée pourraient presque être qualifiés de vols de courte distance. Il peut facilement sauter la hauteur de 4 ou 5 étages – si bien dans l’eau comme dans la surface. Encore est-il, tout dépend de son hydratation : mieux hydraté il est, plus il est puissant. Mais, sa force n’a d’égal que son endurance car il est capable de nager plus de 250 km/h durant 4 heures complètes, sans aucune pause.

Résistance surhumaine : Sa physiologie lui permet de résister à des impacts capables de tuer un humain normal et de blesser grièvement un Atlante ordinaire. Il est capable de plonger jusqu’à près de 11 000 mètres de profondeur, là où les formes de vie sont très restreintes. Nonobstant, bien qu’il puisse facilement survivre aux tirs par balles jusqu’à un certain calibre, les armes plus lourdes peuvent avoir raison de lui. Il arrive que les balles de calibres conventionnels puissent le faire saigner mais ne parviendront pas à pénétrer sa peau – ce ne sont que des éraflures, des égratignures sans importance.

Résistance énergétique : Arthur est extrêmement résistant à des attaques énergétiques et thermiques – y compris aux lasers, les rayons thermiques les décharges énergétiques.

Vitesse et réflexes surhumains : Bien qu'il ne soit doté en aucun cas d'une vitesse comparable à celle de Flash, Aquaman a des réflexes supérieurs – voire même comparables à ceux de certains méta-humains tels que Deathstroke. Il peut se déplacer normalement à 160 km/h sous l'eau et à peine moins à sa surface. Dans des cas d'urgence extrême, il peut atteindre jusqu'à 1000 nœuds – l’équivalent de 1852 km/h. Il est assez rapide sur terre mais ce n’est pas comparable à sa vitesse en milieu aquatique. De ce fait, il est également reconnu comme étant le meilleur nageur au monde.

Télépathie : C’est une capacité dont il fait usage très souvent ! Aquaman est capable de communiquer avec toute forme de vie sous-marine et amphibiennes. Bien qu’il possède un grand pouvoir de contrôle mental, pouvant ainsi forcer les créatures marines à lui obéir, il préfère demander leur aide car il est persuadé qu'en les forçant, il perdrait automatiquement leur respect. Par ailleurs, bien qu’on parle plus souvent de Télépathie Marine, Arthur est un télépathe comme un autre car il est capable de communiquer, d'inspecter et de mener des attaques mentales ainsi que de dominer psychiquement n être non aquatique. Il utilise rarement son pouvoir autrement que sur les créatures fréquentant les milieux aquatiques.

Autres informations

En plus de toutes les caractéristiques citées ci-dessus, Arthur Curry est un combattant hors paire et un stratège expert, sachant se servir d’armes blanches, contondantes, alternatives ou mixtes – en plus de son trident. Il n’a pas d’affinités avec les armes à feu, cependant – et il ne les aime pas, même. Il a des connaissances diverses, bien qu’il n’ait pas fait d’études, à proprement dire, et qu’il n’ait pas non plus un boulot fixe. C’est un homme à tout faire et un diplomate accompli.

⚓ Quelle est son histoire ? ⚓

Arthur est né de l’union de la reine Atlanna et du gardien du phare d’Amnesty Bay – dans le Maine – où il y a été élevé et a vécu paisiblement les premières années de son existence. Il n’a connu sa mère que peu de temps or elle a été dans l’obligation d’abandonner son amant et son fils dans la surface quand il était encore un petit garçon afin de les protéger de la fureur d’Atlantis.

L’absence d’Atlanna créa un vide qui peina à être comblé.
Encore est-il, la vie suivit son cours dans cette humble famille monoparentale.

Malgré le sentiment d’abandon que les deux éprouvèrent, ils espéraient toujours qu’Atlanna reviendrait un jour ou l’autre. Il n’était pas rare qu’Arthur rêve d’elle ou la aperçoit quand il allait nager ; Thomas Curry, son père, lui disait que c’était impossible et pensait que l’enfant avait des hallucinations ou autres, de par son manque d’affection et le besoin d’avoir une figure maternelle qui n’a pas pu être présente dans son enfance. Illusion ou visite discrète ? Arthur hésitait mais le sentiment que ces apparitions courtes lui procuraient était tellement agréable… Il aimait énormément son père, certes, mais il aimait sa mère tout autant et il aurait aimé pouvoir la rendre aussi fière que son père l’était à chaque petit pas ou apprentissage qu’il faisait.

Dès son plus jeune âge, notre cher métis commença manifester les habilités et caractéristiques raciales propres aux atlantes ; rapidement, il se découvrit une force, une résistance et une vitesse surhumaines ainsi que la capacité de respirer sous l’eau et de communiquer avec la faune marine – et amphibienne, plus tard. Thomas Curry demanda conseil à un biologiste marin qu’il avait sauvé lors d’une tempête, le Dr. Stephen Shin. Ce dernier avait des bonnes intentions à l’époque. Il l’aidait à mieux maîtriser ses pouvoirs, à les canaliser tout en l’étudiant mais, rapidement, il fut obsédé par Atlantis. Malencontreusement, cette vie paisible allait prendre fin brusquement…

Quand il était adolescent, le Dr. Shin clama publiquement qu’Arthur en était originaire. Le jour de sa graduation, après que le biologiste ait fait son annonce publique, Thomas Curry fit irruption dans le bureau du docteur et emporta avec lui tout ce qui reliait Atlantis à son fils. C’était sa façon de protéger son fils mais… également, de faire payer le biologiste pour avoir trahi leur confiance.

M. Curry démentit ce que le biologiste dit et, par manque de preuves, ce dernier fut humilié et la presse les laissa respirer un peu même si nombreux étaient ceux qui restèrent sceptiques quand aux dires du père. Après tout, Arthur était loin d’être comme les autres jeunes de son âge et, dans un monde où y avait des mutants, des extra-terrestres et d’autres justiciers ou criminels masqués, un atlante n’était qu’une bête de foire de plus – une nouvelle bizarrerie qui pourrait faire le scoop de quelques journalistes minables.

Lors du voyage de fin d’études, quand il pêchait avec des potes sur un bateau, un avion s’est crashé dans la mer. Encouragé par son meilleur ami, qui savait de hors et déjà qu’il n’était pas humain, Arthur plongea dans l’océan et sortit l’avion de l’eau. Mais son meilleur ami ne fut pas le seul témoin de cette prouesse...

Les Curry tinrent bon mais… vint le jour où Black Manta attaqua le phare.
Ce fut le jour où Arthur rentrait du voyage de fin d’année. Il vit un homme étrange malmenait son père, il voulut le protéger mais… Arthur ignorait que la santé de son tuteur s’était dégénérée depuis qu’il était parti. Ce dernier dut être conduit à hôpital, où il y mourut d’un arrêt cardiaque quelques jours plus tard. C’est dans cette période-ci que la presse devint insupportable, le dérangeant jour et nuit, qu’il commença à boire et à nourrir une profonde haine envers le tristement célèbre chasseur de trésors. Et dire que, à la base, Black Manta ne voulait que prendre un échantillon du sang d’Arthur – sous la demande du Dr. Shin qui souhaitait nettoyer sa réputation.

La presse les harcela de plus le plus suite à ces éventements, où la vidéo et les photos prises le jour du crash de l’avion firent surface et que le Dr. Shin parla à nouveau de ses recherches passées et de l’injustice qui l’humilia quelque temps auparavant.

Ne supportant plus cet enfer médiatique, le jour de l’enterrement de son père, Arthur décida de quitter son isolement et de faire ce que son père lui avait demandé de faire sans son lit de mort : trouver l'assassin de son père et trouver Atlantis et sa mère, par la même occasion, pour lui dire à quel point il l’aimait toujours… et qu’il l’avait quand même attendue jusqu’à la fin. Après avoir ouvertement avoué qu’il n’était pas humain et que sa place n’était pas sur terre ferme, il se jeta à l’océan pour échapper à son ancienne vie, aux paparazzi et à la douleur qu’il éprouvait.  

De ce fait, aveuglé par la haine et la colère, Arthur chercha l’homme qu’il considérait comme étant le meurtrier de son père – Black Manta. Le soir de l’enterrement de son géniteur, quand il crut avoir trouvé son meurtrier, il n’hésita point à le tuer… ou essayer du moins, parce qu’il s’était trompé de personne et il était trop tard pour réparer ce qu’il avait fait. Après cela, il blessa gravement son véritable ennemi mais, manque de chance, il survécut...

Si le départ de sa mère avait créé un vide difficile à combler, la mort de son paternel laissa une plaie béante, alimentée par la soif de vengeance, qui ne manque pas de saigner – toujours. De plus, il se devait de vivre avec les remords d’avoir tué le père de Manta. Au début, il estimait qu’ils étaient plus ou moins quittes mais… avec du temps et du recul, il n’éprouva aucune satisfaction à avoir commis l’irréparable envers le géniteur du meurtrier de son père. Non. Il voulait Black Manta autant que ce dernier le voulait, lui. Sans le savoir, il avait engendré un éternel cercle de vengeance.

L’hybride nagea et nagea sans relâche, sondant le fond marin à la recherche du monde duquel il était originaire… sans succès.. Il avait cherché pendant des mois et vint même à penser que tout n’était qu’une fiction, des racontars de vieux matelots et de pêcheurs ivrognes. Qu’il était capable de faire tout ce qu’il faisait pour d’autres raisons, quelque chose de plus… réaliste – selon lui.

Lors d’un de ses retours à la surface, une tempête frappait de plein fouet cette zone de l’Atlantique nord. Au même endroit où il avait émergé un petit bateau risquait de couler car trop proche des rochers. Son équipage ? Un père et sa fille, une jeune femme de l’âge d’Arthur – à peu près. Ce fut en pensant à son père qu’il œuvra pour la première fois en tant que justicier : il protégea l’équipage et la coque du bateau avant de les conduire jusqu’en lieu sûr.

En parlant avec les deux personnes qu’il venait de sauver, le père lui donna une information qui lui fit retrouver foi en ses projets et en lui-même : il connaissait un homme qui affirmait qu’Atlantis existait et qu’il en provenait, d’ailleurs. Le quarantenaire avait toujours cru qu’il était fou ou que c’était une blague très fantaisiste jusqu’à ce jour.

Suivant les pistes qui lui avaient été fournies çà et là, Arthur se rendit sur les côtes de Norvège, dans un petit village pêcheur où se trouvait Vulko, l’homme à qui il devait rendre visite s’il voulait en savoir davantage sur le continent perdu. Sans même avoir à se présenter, le vieil Atlante le reconnut et s’agenouilla devant lui : il était le roi légitime d’Atlantis, même s’il n’avait pas encore pris le trône. Craignant que la Garde Atlante soit en train de les surveiller, Vulko invita le jeune prince à rentrer chez lui, où il lui du monde subaquatique, de sa mère et… du fait qu’elle n’était plus. Ils avaient tant de choses à se dire… à dire à Arthur. Apparemment, la reine avait avoue dans son lit de mot qu’elle avait un autre enfant (Arthur). Vulko lui dit également qu’il avait un petit frère, Orm, né du mariage forcé de sa mère et de l’homme qu’on lui avait choisi – raison pour laquelle elle ne put jamais revenir. Elle était supposée fuir et revenir au foyer des Curry mais…  elle fut assassinée en chemin. Vulko aurait accusé Orm du meurtre après qu’il eut succédé la reine et fut chassé, considéré comme un criminel – un opposant.

En geste de loyauté et respect, Vulko confia à Arthur un collier très spécial…
Il avait été conçu avec les gemmes qui ornaient autrefois la couronne du premier roi et créateur d’Atlantis – jadis détruite. Bien que Arthur ne souhaitait pas devenir Roi, il ne se sentait pas prêt, mais il accepta une partie de son héritage en allant voir l’endroit où avait été enterrée sa mère : il obtint ainsi la tenue qu’il utilisait quand il était Aquaman et fut accueilli par les siens les bras ouverts - avec le même respect dont Vulko fit preuve lors de leur rencontre.

Par la suite, au long de ses voyages, il réunit un groupe d’amis, des personnes qu'il considérait comme ses égaux, avec qui il pouvait se battre, sans préjugés, sans crainte. De gens de confiance ayant de capacités et maîtrises qui leur étaient particulières. Kahina (un oracle), Ya’wara (une indigène), Prisoner of War (un ancien soldat), Vostok-X (un cosmonaute russe) et The Operative (un agent secret sans attaches). Ensemble, ils faisaient justice à leur façon et voyageaient un peu partout jusqu’à trouver la tombe du créateur d’Atlantis – où ils dénichèrent des reliques. Afin de les protéger de la surface et éviter qu’elles tombent entre de mauvaises mains, Arthur garda le Trident de Neptune et les autres artefacts furent partagés entre les membres du groupe.

Le groupe s’était dissout après un temps et chacun retourna à ses occupations. Ils perdirent presque tout contact entre eux. Désormais, cela fait un peu plus de trois ans qu’Aquaman est devenu un justicier – même s’il est connu sous cet alias depuis la mort de son père et que sa nature a été révélée au monde : il n’a fait que le reprendre.


⚓ RP d'introduction ⚓

Cela faisait des jours et des jours que tu n’avais pas mis les pieds sur terre ferme. Tu avais longé les côtes de l’Atlantique étasunien en prêtant main forte çà et là. Tu avais aidé une embarcation cubaine à atteindre les côtes de la Floride, remorqué un bateau de pêche qui avait faillit couler après un impacte contre des rochers sur le littoral de Melbourne et ainsi de suite. Tu avais remonté jusqu’aux côtes de Gotham City, où tu avais décidé de faire un court séjour. Tout comme tu avais été témoin de l’invasion des kryptoniens dans d’autres points du territoire américain, tu avais entendu maintes choses au sujet de cette ville, de sa situation, de la part des autres et tu avais pu le constater par toi même en guettant la ville depuis l’océan. Il y avait un un Black Out général causé par l’un de ses plus grands criminels : le Sphinx. Un mégalomane narcissique, fanatique des puzzles, qui chérissait particulièrement le vert et le mauve, entre autres. À la fois, un individu aussi intelligent qu’absurde, selon toi.

Mais là n’était pas la question.
Ce n’était pas ce qui t’avait encouragé à y faire une apparition, non. La ville avait déjà ses justiciers, dont le célèbre Batman – individu dont tu ne savais pas grande chose et ce n’était pas non plus comme si tu t’y intéressais. Tu supposais qu’ils sauraient gérer, ils l’ont toujours fait – plus ou moins, à leur façon. Ce qui t’avait fait quitter l’océan, ce fut la découverte du Gotham City Aquarium. Situé sur la baie de Gotham, les animaux marins qui s’y trouvaient étaient plutôt mal en point, pour la plupart. Sans électricité, l’aquarium ne pouvait pas régler la température des bassins, il n’y avait pas accès aux produits pour assainir l’eau quand les algues se formaient, d’autres animaux avaient trop chaud ou trop froid en dépend de la saison, l’oxygène s’appauvrissait dans les bassins qui stagnaient, etc. Le tout sans compter qu’ils n’étaient pas nourris et qu’on ne venait pas nettoyer les installations avec tout le raffut que le Year 0 avait causé.

Toutefois, tu avais bien vu des gens entrer et sortir durant la nuit et très tôt le matin, avant que le soleil ne se lève. Ils allaient y déposer d’autres poissons, un dauphin et quelques squales ; il ne te fallut pas longtemps pour comprendre que tout cela était illégal. Ils maltraitaient les animaux, étaient incapables de s’en charger et pourtant, ils continuaient de renflouer leur collection – ça, tu ne pouvais pas le permettre. Ainsi, le matin même où on venait de déposer les nouveaux animaux, tu fis irruption à partir des canalisations barreaudées qui menaient tout droit au bassin des dauphins – là où on faisait certainement des spectacles avec ces pauvres êtres. Tu détruits les barrages au fur et à mesure que tu avançais dans les installations, permettant les animaux de fuir. Quand ils ne comprenaient pas tes gestes, tu usais de ton don télépathique pour les guider vers les sorties que tu avais créés. Pour les étangs et les bassins isolés, ce fut plus complexe que cela et tu croisas quelques uns des types qui amenaient les animaux. Même si certains te tirèrent même dessus, tu n’as eu qu’à les balayer avec ton trident ou leur donner un coup de poing pour qu’ils soient mis hors de combat. Les tuer n’était pas dans tes plans, même s’ils ne méritaient pas moins. Tu étais un justicier, pas un criminel. Ce n’était pas à toi de prendre des mesures en outre ce que tu venais de faire : c’était au GCPD de le faire.

Utilisant des idées créatives, en arrachant des tubes, des passerelles entre les modules ou en faisant des trous dans certaines parois, tu parvins à connecter les bassins qui étaient isolés afin de permettre aux survivants de retrouver leur liberté. Manque de chance, dans les étangs et certains bassins d’eau douce, la plupart des poissons étaient morts ou s’étaient dévorés entre eux pour survivre. Combien de temps faisait-il que la ville était sans électricité, au juste ? C’était un panorama des plus navrants et frustrants…

Après être parvenu à sauver ceux qui pouvaient être sauvés, tu pris grand soin à détruire les installations pour t’assurer qu’on ne ferait pas de mal à d’autres animaux avant très longtemps et, si on ne comprenait pas le message et qu’on refaisait les lieux, tu n’allais avoir aucun remord à recommencer ton petit manège. Tu voulais bien comprendre qu’il y avait des animaux nés en captivité et qui n’ont jamais eu l’occasion de côtoyer les milieux desquels ils étaient originaires mais, tous les autres, ceux qu’on avait acquis par le biais du braconnage et de la pêche illégale, n’avaient pas lieu d’être sur place.

Ainsi, laissant les lieux inondés, des dégâts plus qu’importants et un groupe d’abrutis assommés, tu retournas à l’océan pour t’assurer que les animaux allaient bien et que leur vie reprenait leur cours naturel. Certains étaient blessés ou malades à force de rester dans un milieu insalubre, d’avoir été malmenés ou d’avoir manqué de nourriture mais ils allaient s’en remettre. Le plus touché était le dauphin qu’on avait amené avant les aurores : il avait une blessure au niveau de la queue et de la nageoire dorsale – par où on l’avait tenu et accroché. Tu allais rester dans le coin jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de vivre par eux mêmes.

C’était la moindre des choses, selon toi.
Et tu aurais aimé pouvoir faire plus...


⚓ Derrière l’écran ⚓

♕ Pseudo : Suzukihotaru
♕ Comment nous as-tu connu : QC



Dernière édition par Arthur Curry le Sam 29 Juil - 18:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Cooper
Ombre
avatar
Ombre
Afficher infos
Messages : 83
Points rp : 48
Date d'inscription : 27/04/2017

MessageSujet: Re: I don't talk fish. - Aquaman   Lun 22 Mai - 22:28
Amuse toi bien par avance avec ce perso, Amy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Raatko
Ombre
avatar
Ombre
Afficher infos
Messages : 38
Points rp : 19
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 18

MessageSujet: Re: I don't talk fish. - Aquaman   Lun 22 Mai - 22:30
Contente de voir que tu prennes ce perso' bon courage pour la fin de ta fiche ! 8D




Nyssa parle en #9F0010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Curry
Justicier
avatar
Justicier
Afficher infos
Messages : 27
Points rp : 5
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 41
Autres informations : ♕ Prez :I don't talk fish.
♕ Carnet : Relationships
♕ Liens RP : Aventures


MessageSujet: Re: I don't talk fish. - Aquaman   Lun 22 Mai - 22:31
Hey !
Merci à tous les deux ♥ Ça faisait longtemps que je préparais Aquamoule~ J'avais super envie de le jouer - j'suis fan d'Arthur ♪



⛲ Couleur : #5dbcffVoixPrezCarnetRps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliver Queen
Justicier
avatar
Justicier
Afficher infos
Messages : 69
Points rp : 55
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: I don't talk fish. - Aquaman   Mer 24 Mai - 22:31
Rerere... Bienvenue o/

Bon à force de valider tes fiches tu connais un peu la chanson XD C'est toujours aussi bien ficelé et pas avare en détails concernant le personnage ! C'est très fidèle à l'incarnation moderne du personnage depuis le reboot de 2011 et c'est pas plus mal étant donnée qu'elle est assez creusée et bien foutue !

Je te valides donc sans plus attendre : libre à toi de RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I don't talk fish. - Aquaman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» Fish Mooney
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC : Heroes' Legacy :: Accueil :: Fiches de Personnages :: Présentations validées-