AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La mort vous va si bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gentleman Ghost
Criminel
avatar
Criminel
Afficher infos
Messages : 5
Points rp : 3
Date d'inscription : 22/05/2017

MessageSujet: La mort vous va si bien...   Mer 24 Mai - 19:53

• Gentleman Ghost •

« I think I am a better Ghost than a Human being. »


❧ Document d'identité ☙

     ✕ Nom : Craddock.
     ✕ Prénom(s) : James.
     ✕ Alias : Gentleman Ghost.

     ✕ Âge :  193 ans et demi.
     ✕ Date de naissance :   19 janvier 1809 .
     ✕ Lieu de naissance : Quelque part, entre Londres et Glasgow.
     ✕ Lieu de résidence : Dans votre placard.
     ✕ Nationalité : Anglais.

     ✕ Taille : 1,82m.
     ✕ Poids: Entre 0 et 75 kg.

     ✕ Situation : C’est compliqué.
     ✕ Orientation sexuelle : Grand romantique ?.

     ✕ Métier : Bandit des grands chemins, dévaliseur de trésor et terroriseur de ces dames.
     ✕ Alignement : Mal..
     ✕ Groupe souhaité : Criminel.
     ✕ Avatar : Joe Kubert.
     

❧ Description ☙


Impeccablement vêtu, les cheveux parfaitement coiffés et un visage qui en ferait pâlir de jalousie les plus nobles princes, tel était la description que l’on faisait du jeune James Craddock, rentier de riches propriétaires terriens et dandy de son état.

Mais cette époque est révolue.

N’étant plus que l’ombre de lui-même, Gentleman Ghost arpente les rues et les recoins sombres de sa démarche classieuse et lente, laissant sur son sillage des histoires de fantômes, de maisons hantées et d’aliénés possédés. Dissimulant son enveloppe de chair, on ne peut qu’imaginer ses formes abstraites et banales en dessous de ses habits d’un autre âge. Il arbore la plupart du temps un ensemble bourgeois du XIXème siècle ; redingote, haut-de-forme, veston, bottes… Le fleuron d’une mode passée et révolue. Chez lui, tout luit d’une pâleur laiteuse et surnaturelle, l’éclairant à peine dans le noir et dessinant sa silhouette d’une brume froide. Les bruit de pas de sa marche tranquille sont accompagnés de sa canne qu’il transporte partout avec lui.

Sa présence dérangeante est allégée (ou aggravée ?) par ses manières de gentilhomme : politesse et galanterie sont de mise. Des belles paroles et un charisme ancestral feraient de lui un excellent arnaqueur et persuadeur, si sa viciosité n’irradiait pas autant que son apparence fantomatique. Son caractère ne l’ayant pas quitté à travers les décennies, ses bonnes manières sont désormais couplés avec une excentricité et une dangerosité qui ont fait de lui quelqu’un d’imprévisiblement mortel. Gentleman Ghost reste quelqu’un de cultivé et à l’esprit vif malgré son grand âge, mais il préfère agir de son propre chef que d’engager de la main d’œuvre bon marché et horriblement tangible.

N’ayant littéralement plus rien à perdre, sa volonté en fait un adversaire redoutable, n’abandonnant qu’en ultime recourt, sachant bien que lui seul finira vainqueur au final. Enfin tout du moins il l’espère. Ses motivations, ancrés dans l’histoire, l’ont changé au cours des années pour effacer la plupart de ses bonnes émotions, laissant place à un sadisme caché à tout épreuve derrière ses allures de gentilhomme fantôme.


❧ Capacités ☙


De son statut de mort-mort-vivant-mort-mais-pas-encore-tout-à-fait-vivant, Gentleman Ghost possède des dons dont lui-même ne saisit pas tout à fait l’origine. Être surnaturel, il peut manipuler sa constitution « physique », en pouvant se rendre intangible à volonté et en pouvant altérer son apparence, en dissimulant son visage et sa peau : seul ses vêtements sont visibles de manière permanente. Il peut aussi faiblement agir sur la perception des autres et user de ses atouts pour faire apparaître des objets mineurs, lui permettant de faire régner le mystère et la crainte là où il passe. En effet, il est évident que Gentleman Ghost n’est pas, ou tout du moins plus, un être de chair et de sang, mais bien une apparition froide au toucher, venue d’ailleurs.

Virtuellement immortel, cela ne l’empêche pas de savoir repousser les assaillants. Il manie d’antiques armes à feu et peut faire déferler une énergie démoniaque sur ses adversaires, ayant différents effets, bien que peu puissants en comparaison à un armement et une protection moderne. Cependant, son intangibilité a ses limites : il ne peut rendre que des objets intangibles, pas les êtres vivants. De même, il ne peut pas rester intangible plus d’une dizaine de minutes dans la même période.

Sa médiocrité au corps à corps en ferait une proie facile, s’il n’était pas littéralement insaisissable. Du moins pour l’instant...

Résumé des capacités:

-Intangibilité: peut tronquer les lois de la physique. Sous cette forme, il peut librement se passer des besoins primaires humains, pour un maximum de 10 minutes par période.

-Transparence: peut faire disparaître son enveloppe charnelle, mais pas ses habits, restant visible quoi qu'il arrive

-Nyctalope: peut voir dans le noir, à quelques mètres

-Hantise: peut façonner la physique pour inspirer la crainte dans son entourage, dans la limite du raisonnable

-Invocations d'outre-tombe: dispose de quelques équipements qu'il peut faire apparaître sur lui

-Energie démoniaque: peut user d'une forme de magie profane destructrice


❧ Histoire ☙


Un avenir stable, heureux, c’est ce que tout le monde désire. Peu ont la chance d’en bénéficier gratuitement. James Craddock ne fait pas partit de ces gens.

Né au début du XIXème siècle en Angleterre de parents bourgeois, il reçut une éducation à la hauteur de sa noblesse, fréquenta les salons les plus huppés de la région et charmait damoiselles et damoiseaux. Son savoir-vivre et sa richesse finirent par l’entraîner dans une routine déconcertante de luxure et de bonnes manières, le poussant à chercher l’aventure, l’adrénaline, le frisson du gain. Prenant la rapière et le pistolet, il arpentait les routes pour détrousser les malheureux bourgeois, mettant en scène de granguignolesques hold-up, se taillant une réputation de truand insaisissable. Bien évidemment, en bon gentilhomme, il n’utilisait ses armes que pour dissuader d’éventuelles résistances, mais son épée était émoussée et son arme à feu vide de poudre et de plomb. Les sommes qu’il dérobait étaient parfois retrouvées dans des coins de rue, parfois distribuées en actes de charité anonymes.

S’habituant à jongler entre le romantique aristocrate et le détrousseur excentrique, il finit par migrer vers les Etats-Unis d’Amérique à ses 30 ans, année de la mort de ses chers parents, s’y achetant une grande demeure. Là-bas, il continua ses larcins bénins, poursuivit par les autorités qui finissaient toujours par perdre sa trace. Jusqu’au jour où il fut provoqué en duel par un mystérieux inconnu qui l’avait coincé. Pressé par la foule qui s’amassait, il n’avait plus d’autre échappatoire que d’accepter.

Midi, la ruelle exposée au soleil, la population retenant son souffle. Face à face, un truand aristo au visage masqué et un illustre anonyme que l’histoire a oubliée. Les bruits alentours semblent suspendus. Pas une personne n’ose ne serait-ce que chuchoter. James savait que son avenir était scellé : son arme vide ne servait que de leurre, il n’avait aucune chance de remporter ce duel. La gorge nouée, le cœur battant la chamade, il se sentait pourtant glacé sous le soleil et ses amples vêtements. La silhouette qui le fixait, dans la même position que lui, la main effleurant le manche de son revolver, paraissait insondable, comme si son regard même ne pouvait être déceler.
Une profonde respiration, les yeux fixés sur sa cible. James dégaina son arme.

Un choc soudain, un crépitement funeste, des cris de surprise.
L’inconnu gisait sur le sol, mort sur le coup, le revolver encore dans le holster. Le canon de son arme fumant, James était pâle sous son masque de tissu : comment était-ce possible ?! Rapidement maîtrisé, il fut jugé pour avoir abattu l’homme qui n’avait officiellement pas dégainé son arme. Selon la loi, il avait tué de sang-froid un honnête citoyen américain. Les autorités le condamnèrent alors, en profitant pour lui mettre sur le dos toutes les affaires non-résolus de la région des dernières années : James Craddock fut condamné à mort le 7 octobre 1849, pendu pour divers meurtres, braquages à main armé, viols et profanations. Il réfuta et nia toutes ces accusations, mais n’eut le droit que de rédiger son testament avant de se balancer au bout d’une corde, à quelques centimètres du vide. Les radoteurs de l’époques disaient que ses derniers mots furent :
Vous ne pouvez pas me tuer ! Je reviendrai, je reprendrai ce qui m’appartient, et je me vengerai !

La dépouille de James Craddock fut enterré derrière sa demeure, à Gotham City. Le mystérieux individu qui avait scellé son destin disparu des écrits et des morgues.

Lorsque les derniers battements de cœurs envahirent ses tympans et que ses yeux se fermèrent sur l’assemblée devant lui, une étrange chose se produisit. James lui-même ne sait pas exactement ce qu’il se passa ce jour-là. Son enveloppe charnelle brisée, il ne restait plus que son esprit et son âme. Mais ils ne s’évaporèrent pas. Que ce soit par sa volonté de se venger ou par une autre cause bien moins naturelle, Craddock transcenda sa propre mort, séjournant des jours durant dans une obscurité et une solitude des plus totales. Jusqu’à-ce qu’une présence se révéla…

Plus aucune image ne lui parut par la suite. On fit état de plusieurs plaintes auprès des autorités de la région d’apparitions fantomatiques, de plaintes assommantes et de phénomènes paranormaux. Le juge de Gotham City fut retrouvé assassiné dans d’horribles conditions. Des décennies durant, des histoires de lucides superstitieux racontaient qu’un fantôme terrorisait la population. Gentleman Ghost était revenu.  



❧ Introduction ☙


« La ville m’a bien manqué. Et elle me manquera toujours.
Les immondes tours de bétons armés qui pullulent entre ses rues surchargées ont remplacées les jolies maisons de chef et les congrès de bonnes-gens. Le bon goût a déserté cette ville, tout comme la loi. Mais ce n’est pas une nouveauté ; la bienséance et la justice a quitté le cœur des Hommes et j’en suis le martyr.
-------------
C’est dingue la façon dont laquelle les humains réagissent lorsqu’ils me voient. Toujours le même schéma. Il suffit de voir le dernier représentant de la loi qui m’a croisé ! J’étais tranquillement entrain de violenter un déchet des bas-quartiers lorsqu’il s’engouffra dans notre petite ruelle cosy. L’arme au poing, je voyais déjà la petite lueur de quiétude briller dans ses yeux lorsqu’il m’ordonnait d’une voix tremblante de mettre les mains en l’air. Comme d’habitude, il a crié lorsque j’ai porté ma main dans ma veste. Comme d’habitude, il a dû vider la moitié de son automatique avant de se rendre compte que c’était inutile. Comme d’habitude, il a couru comme un dératé, alors qu’il savait très bien que ses petites jambes ne pourraient pas le mettre à l’abri d’une balle. Et ça se dit gardien de la paix ! Enfin bref, comme d’habitude, il s’est étalé sur cet ignoble macadam noirâtre et couvert de chewing-gum. Dégoûtant.

Il faut bien que je trouve de quoi m’occuper ! 193 années à errer sur ce monde, ça en fait des pauvres rabaissés. Alors je meuble mon temps du mieux que je peux. En me vengeant de ces chiens galeux des autorités, des déséquilibrés à la gâchette facile, qui condamneraient un pompier pour un incendie criminel, faute de bouc émissaire. La population n’est pas à l’abri derrière leurs insignes de police et je le prouve bien ! « Aaah, au secours, appelez la police ! » BLAM. « Oh mon dieu, un fantôme, lâchez-moi ! » BLAM. Et qui les protèges ? Personne. Même pas ces guignols en collant ne peuvent se dresser sur le chemin d’une balle bien placée. Ils arrivent toujours après les fait, fuyant la police et tabassant des malfrats de bas étages pour satisfaire leur égo de soi-disant défenseur du peuple ! Et pour moi, qui était là, hein ?! Qui m’a défendu, innocent que j’étais ?! Personne !

Ahem… Pardonnez-moi. Où en étions-nous déjà ?... Ah oui ! Je crois que vous avez quelque chose qui m’appartient…



❧Testament de Lord J. Craddock ☙



Je soussigne, Lord James Craddock, présente en ce document officiel mes derniers vœux, en vue de mon exécution prochaine :

-Je lègue ma demeure de l’état de Gotham à mon plus proche descendant.
-Je fais dons de mes plus précieux souvenirs au musée d’histoire de Gotham.
-Je cède ma richesse à la ville de Gotham, pour l'inauguration du nouveau cimeterre des Damnés.

Merci de bien en prendre soin… En attendant que je revienne les chercher.


❧ De l'autre côté du miroir ☙


    ✕ Pseudo : Sulfur.
    ✕ Fréquence de connexion : ça dépend/7.
    ✕ Comment nous as-tu connu : Google o/ .

    ✕ Âge :  17 ans.
    ✕ As-tu des suggestions, des remarques  :  faites-moi plaisir.




Dernière édition par Gentleman Ghost le Dim 28 Mai - 11:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Curry
Justicier
avatar
Justicier
Afficher infos
Messages : 13
Points rp : 3
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 41
Autres informations : ♕ Prez :I don't talk fish.
♕ Carnet : Relationships
♕ Liens RP : Aventures


MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Mer 24 Mai - 20:40
Bienvenu au forum, Casper :B
J'aime beaucoup ton style d'écriture, j'espère que tu t'amuseras parmi nous~



⛲ Couleur : #5dbcffVoixPrezCarnetRps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Raatko
Ombre
avatar
Ombre
Afficher infos
Messages : 33
Points rp : 17
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 18

MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Mer 24 Mai - 21:33
Bienvenue parmi nous ! =D
Au plaisir de rp avec toi ^-^




Nyssa parle en #9F0010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex Luthor
Administrateur M. Propre
avatar
Administrateur M. Propre
Afficher infos
Messages : 429
Points rp : 17
Date d'inscription : 12/08/2016
Autres informations : Lex discourt en gold


MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Mer 24 Mai - 22:24
BIENVENUE ICIIIIIIIIIIIII ♥





N'hésitez pas à nous contacter au moindre problème, même -et surtout- s'il vient de nous !
"Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s'il te montrait un trésor."
Bouddha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Cooper
Ombre
avatar
Ombre
Afficher infos
Messages : 60
Points rp : 37
Date d'inscription : 27/04/2017

MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Jeu 25 Mai - 11:15
Bienvenue parmi nous le revenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gentleman Ghost
Criminel
avatar
Criminel
Afficher infos
Messages : 5
Points rp : 3
Date d'inscription : 22/05/2017

MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Jeu 25 Mai - 17:21
Finis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex Luthor
Administrateur M. Propre
avatar
Administrateur M. Propre
Afficher infos
Messages : 429
Points rp : 17
Date d'inscription : 12/08/2016
Autres informations : Lex discourt en gold


MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Jeu 25 Mai - 18:55
Je passe vite fait, donc je n'ai pas lu toute ta fiche, mais je peux déjà te dire que ton avatar n'est malheureusement pas à la bonne taille (200 x 400). Si tu as besoin d'aide pour redimensionner, n'hésite pas !





N'hésitez pas à nous contacter au moindre problème, même -et surtout- s'il vient de nous !
"Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s'il te montrait un trésor."
Bouddha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gentleman Ghost
Criminel
avatar
Criminel
Afficher infos
Messages : 5
Points rp : 3
Date d'inscription : 22/05/2017

MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Jeu 25 Mai - 22:07
C'est bon, j'ai ajusté mon avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliver Queen
Justicier
avatar
Justicier
Afficher infos
Messages : 61
Points rp : 47
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: La mort vous va si bien...   Ven 26 Mai - 16:24
Bien le bonjour et bienvenue o/

N'ayant pas non plus une connaissances ultra-exhaustive de DC comics, découvrir un nouveau personnage au travers d'une fiche RP est un exercice souvent intéressant !

La version que tu as choisie pour ton personnage (et oui je me suis renseigné entre-temps Wink ) est très sympathique et d'un genre tout à fait nouveau pour le forum ! C'est déjà un bon point !

Pour le reste j'ai pas grand chose à redire. C'est bien écrit, exhaustif, je n'ai pas pas vu trop de fautes... Bref rien qui ne vaille le coup que je te fasse languir plus longtemps !

Te voilà donc validé : tu peux désormais RP parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La mort vous va si bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Oréal, parce que vous le valez bien [PV Jack]
» Mission 08: La Mort vous va si bien
» Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de... Ah, non, merde, c'est la version Moldue...
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC : Heroes' Legacy :: Accueil :: Fiches de Personnages :: Présentations en cours-