AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Faora Ul - Chevalier noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
Afficher infos

MessageSujet: Faora Ul - Chevalier noir   Mer 1 Fév - 14:29

• FAORA UL •

« Le fait que tu possèdes un sens de la morale et pas nous, nous donne un avantage évolutif. »


❧ Document d'identité ☙

   ✕ Nom : Ul.
   ✕ Prénom(s) : Faora.
   ✕ Alias : /

   ✕ Âge :  25
   ✕ Date de naissance :  inconnue
   ✕ Lieu de naissance : Krypton
   ✕ Nationalité : Kryptonienne

   ✕ Taille : 176 cm
   ✕ Poids: 62 kg

   ✕ Situation : célibataire
   ✕ Orientation sexuelle : encore inconnu.

   ✕ Métier : sous-commandant de l'armée du général Zod
   ✕ Alignement : loyal mauvais.
   ✕ Groupe souhaité : criminelle (du point de vue des humains. Tout est relatif~)
   ✕ Avatar : Sailor Moon de Sailor Moon.
     

❧ Description ☙


Un bar misérable, dans une ville misérable, remplie d'humains misérables. L'un d'eux me regarde même, d'un air étrange. Son regard coule, lubrique, sur mon corps ; et l'envie de lui arracher les yeux se fait sentir. Je déteste les hommes : humains, kryptoniens, peu importe, la plupart sont des animaux guidés par leur instinct. Il y a des exceptions... le général Zod, par exemple. Mais cet homme... je me vois dans le reflet de son cristallin.

Des cheveux noirs comme les ailes d'un corbeau. Des yeux bleus comme le reflet d'une lame. Un regard dur comme l'acier. Un maintient droit et inébranlable comme une lance. Un corps souple comme un arc, mais solide et puissant comme une hache.

L'ivrogne croise mon regard. Il se fige, tremble, détourne le sien. Un insecte comme lui ne peut que s'écraser, comme la proie devant le prédateur. Il espérait une femme, mais il n'y en a pas : je suis une arme. Je suis forcée de porter des vêtements humains, pour passer inaperçue : sombres, sans fioritures, qui ne bloque pas mes mouvements.
Je me moque d'être belle : un poignard n'a pas besoin de gravures pour être efficace. Je regrette mon armure : noire, pratique, solide, avec une visière. Mais je n'ai pas le choix : c'est un ordre du général. Je ne peux -et ne veux- qu'obéir.
Car mon existence n'a qu'un but : servir Zod, loyalement. Dussé-je délaisser ma fierté. Ce qui n'arrivera pas : mon honneur est celui du général, et jamais il ne me demandera d'y renoncer pour quelque bassesse digne d'humain. Nous sommes de soldats, et non des mercenaires, nous serons dignes de notre race supérieure.

Je suis sous-commandant dans son armée. Sa troupe, destinée à rebâtir Krypton. Nous y arriverons... à n'importe quel prix. Si Kal-El se met sur notre route, nous l'éliminerons, et les humains avec : rien ne doit faire obstacle à la volonté du général. J'y veillerai, fer de lance de son armée, en obéissant à ses ordres : si je suis incomparable sur le champ de bataille, il est stratège brillant, une intelligence qui me fait défaut.
Mais je n'en ai pas besoin, car le général pense pour moi. Une lame n'a pas besoin de réfléchir, juste d'éliminer ce qui nuit à son porteur.

Pourtant, je suis dans ce bar. Il m'a poussé à y aller, pour observer nos proies. "Connais ton ennemi", dit-il. Il regrette mon asociabilité, arguant qu'une arme capable de parler ou de soutirer des informations à l'ennemi est un atout sans pareille. De plus, un bon soldat doit pouvoir deviner les gestes de son ennemi, pour mieux le vaincre.
Il est vrai que ces humains ont des agissements étranges. La "morale". Comme un code militaire tacite, pour que l'ensemble se porte mieux. Des règles pleines de contradictions, d'hasard, et si peu respectées : un manque de discipline qui leur sera mortel. Mais je dois apprendre ce code, pour le retourner contre eux... chose difficile.
Je suis un bras, non un cerveau. Mais je m'efforcerai d'y arriver.

Car je suis Faora, sous-commandant du général Zod. Et quiconque est l'ennemi du général mourra sous mes coups.


❧ Capacités ☙


En tant que kryptonienne, elle a les capacités étranges de Superman.
* Vision X, vision thermique, vision télescopique, ouïe sur-développée.
* Une vitesse, une force, une dextérité et une endurance inhumaine
* La capacité de voler
* Invulnérable (sous un soleil jaune) : elle n'est sensible qu'à la kryptonite, et un soleil rouge l'affaiblit grandement. Mais des coups d'une force extraordinaire peuvent l'affaiblir ou la sonner -mais pas la tuer. Elle a par ailleurs une régénération accrue.
* Longue durée de vie : elle est capable de vivre plusieurs siècles.

Elle est particulièrement efficace au corps-à-corps, grâce à un art martial kryptonien, le Horo-Kanu. De plus, elle émet des ondes qui rendent son armure presque indestructible.


❧ Histoire ☙


 -TUE-LE !
Le cri d'un formateur. Le cri de mon adversaire.
Mon poing qui frappe. Les os qui craquent.
Un souffle expiré. Puis la Mort.
Encore une fois. Une dernière fois.

C'était l'ultime épreuve : ma formation était terminée. Il n'y eut aucun applaudissement, aucune félicitation. Juste un :
 - Bien. Tu es prête. Nous allons pouvoir te vendre.
C'était le but de cette organisation...

Ils récoltaient les orphelins dans les rues, et les formaient dès le plus jeune âge, pour en faire des tueurs sans failles. Des psychopathes qui aimaient le meurtre, qui ne vivaient que par lui. J'étais une de ces "recrues", mes parents m'ayant abandonné dès mes quatre ans, pour des raisons que j'ignorais. Et pendant quatorze ans, ils m'avaient formée, transformée. De mille et une manières, de la plus physique à la plus sanglante. Ils avaient tué l'enfant, la kryptonienne, pour ne laisser qu'une arme... la plus dangereuse des armes.

Ils nous avaient mis par paire. Ils nous avaient laissés nouer ce qui ressemblait à de l'amitié : nous ne considérions plus l'autre comme une simple information. Et puis, l'ultime épreuve...
Mon compagnon gisait devant moi. Mort.
J'avais réussi.

Puis je fus vendue, comme j'étais destinée à l'être, à un kryptonien d'une richesse incomparable. Mais il ne me donna nul ordre d'assassinat, de combat. Moi qui n'était plus qu'une arme, qui n'avait de sens que par le sang, il m'arracha ce repère, ce que j'étais. Il ne voulait pas d'une guerrière, mais d'une femme...
Il chercha à dénouer le travail des formateurs, à me rendre mes sentiments, car il voulait plus qu'un amas de chaire. Et trois mois après, j'en retrouvai un : la fierté. Le seul qui nous était autorisé durant la formation : la fierté d'être formés par eux, d'obéir aux ordres et de se battre pour notre maître.
Et cette fierté, il la bafouait.
Je le tuai.

Mais je n'avais pas fini. D'avoir goûté à nouveau au sang, au plaisir d'éprouver sa force, d'ôter une vie par sa simple puissance, je me rendais compte que je ne pouvais m'en passer. Comme une machine avait besoin de carburant, j'avais un besoin irrépressible de combattre, de tuer. Je n'avais plus qu'un rôle unique, et je devais le tenir pour exister.

Mes meurtres se succédèrent. J'en voulais à tous les mâles de me refuser d'être ce que j'étais, et ma vengeance continuait. Dès que l'un d'eux osait un regard où je lisais la lubricité, je jouais dans son jeu, jusqu'à l'amener chez moi et lui faire payer ce qu'ils m'avaient fait. Je ne réfléchissais pas : je n'avais jamais appris à le faire, autrement que pour le combat. Je suivais mes instincts, cette formation qui m'avait appris que tuer résolvait tout, et mon fort intérieur qui me hurlait de me venger, pour ne pas me perdre.

J'en tuai vingt-deux autres... puis je fus attrapée.
J'aurais dû aller en prison, mais un kryptonien me sauva : le général Zod. Il se tint garant de moi, et affirma que je pouvais être une arme utile. Il avait déjà compris ce qui m'avait poussé à faire cela, que me rendre ma fonction arrêterait ma folie meurtrière.


Depuis, je suis son outil. J'ai enfin trouvé un maître qui me laissera exister, remplir mon rôle. Un que je serai fière de servir. Qu'il s'attaque au Concile, qu'il veuille détruire la Terre, quel que soit son vœu, je l'exaucerai.
Car tel est mon rôle...
Ma fierté.



❧ Introduction ☙


L'homme avait détourné le regard sous le mien, et je pensais en être débarrassée. Mais, au contraire, cela l'a excité. Il s'approche, et propose :
 - J'peux t'offrir un verre ?
L'envie de le pulvériser sur place est forte. Heureusement pour lui, je n'obéis plus à mes envies, mais à celle du général. Me familiariser avec les humains... devais-je profiter de cette occasion, malgré mon mépris ? Oui...
J'hochai la tête sans un mot, pour donner mon assentiment. Un large sourire éclaire son visage, et il beugle une commande au barman.
 - T'es bien jolie... Qu'est-ce que tu viens faire dans un tel endroit, dis ?
 - Voir du monde.
C'est la vérité, entière. Mais lui y voit un sous-entendu, et un encouragement
 - Et b'en, c'est réussi ! J'm'appelle Vic', et j'ai d'quoi satisfaire toute les envies de compagnie.
Il me faut me remémorer les mots du général pour garder mon calme. Si j'ai été entraînée à garder mon sang-froid, quand il s'agit d'homme, l'exercice est plus dur.
Mais je réussis à ne rien laisser paraître. Et je remarque une bague, à son doigt. Si j'ai bien retenu, il a un sens humain...
 - Tu n'est pas marié ? Selon vos règles, cela t'interdit toute relation sexuelle ou amoureuse avec un autre individu.
Ce n'est pas un reproche -bien que leur manque de discipline me consterne. C'est une bonne manière d'explorer ce système étrange qu'ils nomment morale, ces règles non-écrites.
 - Woa, on s'en fout. C'est qu'une vieille truie chiante, puis elle s'gêne pas d'son côté.
Même quand ils ont promis, même quand un objet prouve ce serment, ils le violent sans scrupule. Alors pourquoi faire ces règles ?
 - Pourquoi t'être marié, alors ?
Il est agacé, te rétorque
 - Hé, ho. C'est quoi ton problème ? T'es v'nue m'faire la morale ? Joue pas les sainte-nitouches, t'es intéressée ou pas ?
Avant que je ne puisse répondre... la porte s'ouvre violemment, laissant passer un tas de muscles. Il voit l'homme qui me parle, et ses yeux brillent de rage.
 - Connard ! Qu'est-ce que t'as fait avec ma femme ?
Il blêmit, cherche un moyen de fuir. Puis le nouveau-venu se tourne vers moi. Mon regard imperturbable ne lui plaît pas : il est habitué à semer la peur, et aime ça.
 - T'es qui ? Sa pute ? J'vais te refaire ta gueule avec.
Un sourire naît presque sur mon visage. Enfin... je vais pouvoir arrêter ce rôle stupide.
Je me lève, en espérant qu'il ait de quoi se défendre. Mais j'en doute : ce n'est qu'un humain, faible. Un rat parmi les souris, tout au plus.

Il est par terre, la bouche en sang. un coup a suffit.
Je soupire : je me suis faite remarquer. Mais ai-je eu le choix ?
J'espère que le général me pardonnera cet échec...


❧ De l'autre côté du miroir ☙


  ✕ Pseudo : -rade
  ✕ Fréquence de connexion : -teux
  ✕ Comment nous as-tu connu : -dité
  ✕ Âge :  -enda
  ✕ As-tu des suggestions, des remarques  :  -à-flèche




Dernière édition par Faora Ul le Jeu 2 Fév - 13:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Fondateur - PNJ
avatar
Fondateur - PNJ
Afficher infos
Messages : 18
Points rp : 20
Date d'inscription : 28/01/2017
Age : 23

MessageSujet: Re: Faora Ul - Chevalier noir   Mer 1 Fév - 22:06
Tiens tiens, ma fidèle lieutenante Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Afficher infos

MessageSujet: Re: Faora Ul - Chevalier noir   Mer 1 Fév - 23:59
ZOD-SEMPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Afficher infos

MessageSujet: Re: Faora Ul - Chevalier noir   Jeu 2 Fév - 13:10
Terminé, chef
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen
Administrateur accéléré
avatar
Administrateur accéléré
Afficher infos
Messages : 228
Points rp : 81
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Faora Ul - Chevalier noir   Jeu 2 Fév - 17:33
Dans la mesure où tu as collé de manière impeccable à l'histoire d'origine du personnage, difficile d'y redire grand chose ^^

Fiche validée o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos

MessageSujet: Re: Faora Ul - Chevalier noir   
Revenir en haut Aller en bas
 

Faora Ul - Chevalier noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eridan, chevalier noir du Serpentaire
» Sir Lloyd Alton, le chevalier Templier Maudit.
» [Vème Tournoi]16ème de Finale: Kyrian, Chevalier Noir du Phoenix VS Ruika Susanoo, La Discorde
» Invocation du moment Destructeurs obscurs - Nuage de ténèbre, Cécil (Chev. Noir), Gaffgarion, Duane et Garland - du 18/11 au 25/11
» Un étrange marécage : Qu'allons nous y découvrir ?[FlashBack Berenice, Tatsou, Phoebe Bellamind, MS]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC : Heroes' Legacy :: Accueil :: Présentations validées-